Dessins de coin de table

Quelques dessins de coin de table inspiré de lectures historiques. Ici, les explications données à Champlain pourquoi il est convoqué à une réunion en pleine nuit:  " On tient conseil toujours la nuit où on est distrait par l'aspect d'aucune chose...on ne pense qu'à écouter. "

Croquis d'une femme à son départ et retour d'une expédition guerrière qui a mal tournée.  Elle a du fuir  une attaque surprise et marcher, à moitié nue, plusieurs jours en hiver avant de trouver secours.  À voir dans l'épisode de Pieskaret en cours de réalisation.

Étude de chaman pour l'épisode de la tente tremblante.

Esquisse d'une scène de la vie mouvementée de Cherououny, dit le meurtrier et le réconcilié selon les époques. Il termina ses jours de façon atroce chez les Iroquois où il s'était rendu en tant que membre d'une ambassade.  Je raconterais peut-être son histoire dans une BD.

Ébauche de Champlain chassant le jeune Nicolas de Vigneau qui a prétendu avoir été à la baie d'Hudson et connaître le chemin pour s'y rendre. Sous la pression des Amérindiens, il a dû avouer qu'il avait menti.  Banni de la colonie et rejeté des Amérindiens on ne sait ce qu'il est advenu de lui, abandonné à son sort dans la forêt vierge de la région de Montréal de 1613. Un jour peut-être, je raconterais son histoire.

Test pour Pieskaret

J'amorce l'écriture et la création d'une nouvelle histoire qui prendra place dans mon prochain album BD (en noir et blanc). C'est celle du fameux guerrier Pieskaret représenté ici lorsqu'il traîne son canot sur le fleuve Saint-Laurent glacé afin de rejoindre la rivière Richelieu qui est déjà libre de glace. Son but est de la remonter pour attaquer les Iroquois dans leur pays.   À suivre...

au quotidien



Le retour au pays est aussi le retour au quotidien. Quelques esquisses des activités quotidienne de Savignon et de ses compatriotes.  Tant qu'à moi, mon quotidien n'a pas trop changé: dessiner, dessiner et encore dessiner.

Le retour...

Savignon est de retour de son séjour en France et en route vers son pays la Huronnie.

Tout comme je vais le faire en avion dans les prochains jours, il a de nouveau traversé l'atlantique en bateau...

pour être parmi ses compatriotes.

Pour sa part, Étienne Brûlé n'est jamais retourné vivre auprès des Français...

et a préféré passer le reste de sa vie avec les Amérindiens.

Savignon à Paris


Savignon à Paris en compagnie de Champlain.  Version encré et son crayonné.


Versions crayonné et encré  de Savignon devant le Louvre.


Savignon s'amuse au Louvre sous l'oeil intrigué de l'enfant-roi Louis XIII.


Savignon devient copain de Louis XIII qui lui fait partager ses activités.

Un  entrevue réalisé à Bordeaux ICI


Voyage

Ça y est, Savignon est en route pour la France en compagnie de Champlain sur le vaisseau le Don de Dieu.

Il a quitté les forêts, lacs et rivières de l'Amérique.


Pendant ce temps à Bordeaux...



Au cours de mes promenades dans la ville, je suis tombé sur cette citation tagué sur le bitume. Je l'ai trouvé fort à propos dans ma situation et celle de Savignon.

Récit de Savignon en construction


Savignon en compagnie de Champlain et de ses alliés Amérindiens vont à la rencontre des Algonquins et des Hurons qui arrivent au rendez-vous fixé l'année précédente.




 Les Français les accueillent avec une "escopeterie".



                 
                  Ce qui cassent les oreilles aux Amérindiens.




Étude de mousquetaire.



Ma version d' Étienne Brûlé qui a 15 ans en 1611. Il revient avec les Amérindiens parmi lesquelles il a vécu un an, tandis que Savignon a fait de même chez les Français.

Savignon


Durant mon séjour à Bordeaux, je compte travailler sur l'histoire de Savignon. Ce jeune Amérindien qui a vécu l'un des premiers échange culturel. En 1610, Champlain a envoyé Étienne Brûlé vivre parmi les Amérindiens et ces derniers ont confié Savignon à Champlain pour qu'il aille vivre parmi les Français. Il s'est rendu en France et cette BD raconte une partie de son voyage, de son passage au château du Louvre, ses jeux avec l'enfant-roi Louis XIII et son retour parmi les siens. Savignon n'est pas passé inaperçu et s'est permis quelques frasques dont courir sur les toits de Paris, comme ici sur le toit du château du Louvre.                                                                              







Je trouve un parallèle amusant avec  l'histoire de Savignon et ma propre expérience de résidence de création en France, moi qui passe une bonne partie de l'été dans la profondeur des bois à parcourir les lacs et rivières en canot et, du jour au lendemain, avoir l'opportunité de me retrouver ici à Bordeaux.










À défaut de courir sur les toits de Paris, j'ai fait quelques dessins des toits de Bordeaux vues de mon atelier.

Ici comme ailleurs

J'ai donc quitté mon milieu de vie pour aller en résidence de création à l'étranger...
Après un long parcours...
Je suis enfin arrivé à Bordeaux où on m'a bien accueilli.

Malgré tout, je ne suis pas trop dépaysé.